EFFICACITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS, QUARTIERS ET VILLES

L’ile de La Réunion a pour objectif ambitieux d’atteindre l’autonomie électrique à l’horizon 2030. Pour atteindre cet objectif, le développement tous azimuts des énergies renouvelables ne suffira pas. La réflexion doit aussi se situer sur l’efficacité énergétique du cadre bâti ainsi que sur le confort thermique, acoustique et visuel. Il est donc nécessaire d’avoir une réflexion à l’échelle du quartier, voire de la ville pour réaliser des quartiers à basse consommation ou à énergie positive. Ce changement d’échelle implique d’associer de nouveaux acteurs tels que les décideurs politiques, les aménageurs, les économistes et les thermiciens du bâtiment.

Stratégie 

Il est donc nécessaire de développer de nouveaux outils de conception qui se situent à l’échelle du quartier tout en continuant à travailler aux petites échelles (bâtiment et matériaux) pour comprendre les interactions entre les grandes et petites échelles. Pour répondre aux problématiques énergétiques multi-échelles, nous continuerons nos travaux sur l’interopérabilité d’outils, sur le couplage de phénomènes de différents niveaux de finesse, sur la modélisation multi-physique/multi-modèles, sur la réduction de modèles physique, sur l’optimisation, sur de nouvelles techniques de conception et sur l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) en vue d’apporter des contributions significatives à ces enjeux. Le but étant d’améliorer l’efficacité, la gestion, la consommation de l'énergie en considérant une approche systémique pluri-paramétrique intégrée en recherchant, entre autres, des interactions et dimensionnements optimaux.
L’interaction entre les utilisateurs et les bâtiments devient alors incontournable pour comprendre, modéliser et prédire la consommation des bâtiments en vue d’atteindre, en pays chauds et tropicaux, la garantie de performance. Concernant les autres aspects, nous travaillerons avec les compétences présentes dans le laboratoire en urbanisme et nous collaborerons avec d’autres laboratoires reconnus, en vue de développer des approches intégrées.

Enjeux, Verrous Scientifiques et Verrous Technologiques

En physique du bâtiment et énergie, et compte tenu des contraintes liées au milieu tropical, les enjeux et verrous sont : (i) de décrire et d’analyser finement des phénomènes, permettant d'une part de prédire leur impact en fonction des sollicitations extérieures et d'autre part de coupler les phénomènes photométriques, convectifs, conductifs et radiatifs (ii) de coupler des modèles de différents niveaux de finesse (iii) de coupler des modèles multiphysiques (acoustique, thermique, visuel) (iv) d'identifier les conditions d'obtention de bâtiments à hautes performances énergétiques (v) de déterminer des conditions de confort global à petites et grandes échelles (vi) de combiner et de contrôler des solutions techniques passives/actives afin d'atteindre des exigences de performances, de qualité des ambiances et de confort (vii) de prédire le comportement et la performance énergétique des bâtiments.

Les travaux du laboratoire portent sur :

a) Performance énergétique des quartiers et espaces bâtis
b) Performance énergétique des enveloppes
c) Qualité d’air et confort
d) Contrôle/Commande et optimisation temps réel pour le confort et l'énergie
e) Matériaux durables et bio-sourcés


 

 

 

Vers le haut